Guru, le chevalier du temple

Pour reprendre directement les informations disponibles sur le web français, Guru, de son vrai nom Keith Elam né le à Roxbury et décédé le à New York, est un rappeur américain. Il était le MC du groupe Gang Starr qu’il avait fondé avec DJ Premier en 1989. About.com le cite dans son Top 50 des « MCs de notre époque ».

Mais limiter l’œuvre du rappeur à sa page Wikipédia serait réducteur, c’est pour cela qu’avec notre vision, on va essayer rapidement de vous expliquer pourquoi la musique de Guru est une musique à écouter puis à partager. Comme tout fan-boy qui devait se respecter, je devais faire ma part des choses à ma façon.

Signification du pseudonyme utilisé : Gifted Unlimited Rhymes Universal, bref un artiste qui voulait que son message soit universel et par extension lisible pour tous et à toutes. En quel droit, on peut juger que l’œuvre de Guru parmi l’histoire du hip-hop mérite ses lettres de noblesse ?

Contrairement à tous les rappeurs de son era, Guru a le profil un peu atypique mais pas tant que ça, du moins en comparaison avec ceux qui même morts, restent les têtes d’affiche de sa génération. Nés de parents juge et une mère travaillant au sein des pouvoir publics de la ville de Boston, il finit sa période académique avec une bachelor en business. Il forme avec DJ Premier, à 28 ans, le groupe qui va créer sa légende : Gang Starr.

Pour les néophytes, on rappelle que Dj Premier reste à l’heure actuelle est un des producteurs de musique les plus influents. (tout est disponible sur sa page wikipedia)

L’article a pour but de rester concentré sur Guru, tant Dj Premier à travers ses collaborations avisées restera pour l’éternel en haut de l’affiche. (comme par exemple avec a$ap Ferg pour rendre hommage encore une fois à Guru)

Pourquoi il faut écouter Guru + Gang Starr  ? et ce en 5 points, top chrono.

un timbre de voix et une plume uniques. (je vous invite à consulter notamment chacun de ses textes lorsque vous écoutez un son)

– une œuvre engagée, membre de la génération qui a fait naitre le « rap conscient »

– un artiste avec une réelle ouverture d’esprit (il a collaboré notamment avec Mc Solaar, notre star made in France)

-il a proposé en solo des albums mêlant rap et Jazz : à sur-consommer.

duo avec le producteur hip-hop le plus influent de sa génération.

C’est golri, les anecdotes comme ça : la ville de Montpellier a voulu, à sa manière rendre un hommage au rappeur : une rue est à son nom. (une chouette ville Montpellier, décidément)

Merci encore à Guru pour continuer de nous guider, et ce à travers ses œuvres qui resteront gravées dans nos cœurs pour l’éternel, et pour le côte superficiel des choses, bienvenue dans le temple au premier chevalier de la couronne.

Discographie personnel :

+ Discographie avec DJ Premier : Gang Starr

 

We represent the pain that’s real talk, what’s y’all claim to fame?
Rappers simply tracin’ flows and chasin’ hoes
Frontin’ mad hard, that shit’s amazin’, yo
Producers makin’ tinker bell beats for them to rhyme on

Their ass if they get on the same stage that I’m on
Our shit be rugged like the New York streets
Make the wrong move stupid then you lose your seat
Cats be buyin’ up sound scans to beef up sales

Niggaz wanna crossover, wanna be upscale
Fuck that, that ain’t hip-hop, that’s somethin’ else
You’re better off back on the ave doin’ somethin’ else
All you suckers claimin’ that you are thug or gangsta
You disrespect the game by dry snitchin’, you prankster

www.jeraplamusique.fr

 

 

Source :

https://en.wikipedia.org/wiki/Guru_(rapper)

www.wikipedia.fr

www.youtube.com